Photo L'école de Belval transmet les bonnes pratiques cynégétiques
31.05 2018

L'école de Belval transmet les bonnes pratiques cynégétiques

La fondation Sommer a été créée par François et Jacqueline Sommer. Leur but était de transmettre leur passion pour l'art cynégétique. Dans cette optique, ils mettent en place notamment l'école Belval qui transmet les meilleures pratiques de la chasse responsable.

L'école de Belval

C'est un domaine appartenant à la fondation François Sommer. Elle se trouve en Ardennes avec une grande diversité d'espèces animales et végétales. Elle a été conçue spécifiquement pour former des novices, des chasseurs et des gestionnaires de territoire de chasse. L'école vise à les former aux règles d'une chasse rationnelle. De ce fait, elle a engagé des professionnels pour leur offrir des formations de qualité.

Le domaine dispose d'un grand espace de plus de 600 ha, composés d'étang et de forêts. Le bâtiment implanté dans le parc est bien placé pour faciliter la mise en pratique de l'art de la chasse. Ainsi, les personnes concernées peuvent voir de visu la faune et la flore où ils apprendront à pister leur proie. Les différentes espèces de gibier qu'on y trouve ont été introduites par le couple Sommer. Pour diminuer les agressions humaines, son accès a été restreint.

Pour une chasse moderne

L'école de Bel-Val ouvre ses portes aux passionnés de la chasse qui souhaiteraient apprendre comment chasser correctement. Divers stages sont pourvus en vue de leur offrir une initiation efficace. La formation au tir par exemple nécessite des connaissances sur le type d'arme à utiliser et son fonctionnement. Il faut savoir que le choix de l'arme de chasse est réglementé. Des formations sur la biologie et le comportement animal sont aussi indispensables pour pouvoir les traquer facilement.

Pour une meilleure organisation de la chasse et du territoire de chasse, les formateurs veillent à transmettre des informations pratiques. On distingue notamment la nécessité de limiter les espèces, par la chasse, pour éviter la surpopulation animale. En effet, leur habitat se retrouve inadapté par rapport à leur nombre et risque de causer des dommages environnementaux. La chasse aujourd'hui veut répondre à toutes ces conditions pour protéger l'écosystème. Les participants à ces sessions sont généralement issus du club de la chasse et de la nature, (http://www.clubchassenature.blog) créé par la fondation Sommer.

Pour une connaissance plus aiguisée de la biodiversité

L'école Belval possède une grande variété d'arbres et de plantes qui sont pour la plupart des niches écologiques. Reconnaître la présence de ces animaux et préserver leur habitat est essentiel pour une chasse rationnelle. Avec les différents étangs dont elle dispose, cette école est aussi ouverte à la chasse au gibier d'eau. En effet, plusieurs variétés d'oiseaux migrateurs peuvent y être repérées. On peut compter plus d'une centaine d'espèces qui vient s'arrêter sur le point d'eau.

Le domaine de Belval est riche en insectes, pour ne citer que les libellules. Autant d'espèces qui doivent être connues des chasseurs pour une meilleure préservation de la biodiversité. Si l'intervention humaine peut être nocive au cycle du développement de la biodiversité, elle doit être bien pensée. Et c'est dans ce sens que l'école Belval appuie ses sessions de formation. Avec le soutien du club de la chasse et de la nature, le partage d'expérience et les recherches sur le sujet sont continuellement approfondis.